Summary: 

Comment une IMF de petite taille, évoluant dans un contexte économique et politique défavorable et s'adressant essentiellement aux populations en zone rurale, peut être viable ? C'est le défi du réseau des Sanduk d'Anjouan dans l'archipel des Comores qui s'inscrit en termes de performances aux côtés des grandes IMF médiatisées. Créée en 1994, cette institution considérée comme un acteur incontournable de l'île d'Anjouan couvre la moitié des villages de l'île avec un taux de pénétration de plus de 50 % des ménages. Elle satisfait aujourd'hui les exigences fixées par la Banque centrale des Comores. Organisé autour d'une équipe salariée dynamique et structuré sur un schéma de gouvernance éprouvé par les crises, le réseau est, depuis plusieurs années, autonome financièrement et techniquement. À l'heure où les praticiens de la microfinance se demandent comment étendre la portée des IMF et atteindre ceux qui sont encore « exclus » de la microfinance, notamment en zones rurales reculées, comprendre les facteurs de succès des Sanduk d'Anjouan - construction progressive, implication sur la durée d'un opérateur et d'un bailleur de fonds, ancrage local fort, etc. - est riche d'enseignements.

Authors: 
Pierret Dorothée, Poursat Christine
Publisher: 
Nogent-sur-Marne Groupe Initiatives FR
Language: 
FR
Section: 
Noord-Zuidrelaties - economische en financiële aspecten
Location: 
ECO-E3