Latrines handi-sexo spécifiques, la contribution de Protos dans le milieu scolaire béninois

BENIN - Dans le cadre de l’exécution des projets CASCADE et MYP III financés par la Commission Européenne, la DGD-Belgique et Protos, l’antenne Mono-Couffo de Protos Bénin a initié en mai 2015 une recherche-action sur la thématique de la conception, construction et la gestion des latrines scolaires équitables.

Ce projet de Protos a pour but d’améliorer l’Hygiène et l’Assainissement en Milieu Scolaire (HAMS) à travers la réduction de l’iniquité et de l’exclusion sociale dans l’accès aux équipements sanitaires, ce qui est en conformité avec l’axe stratégique 2 de la stratégie nationale de promotion de l’hygiène et d’assainissement de base en milieu scolaire du Bénin (2013-2018).

Lors de ces séances de recherche-action, plusieurs acteurs concernés par le sujet se sont réunis afin de se concerter sur les installations sanitaires dans les écoles, et plus particulièrement pour réfléchir à l’accès aux infrastructures pour tous les apprenants sans distinction. Ces séances de recherche-action ont permis de mettre en exergue d’une part l’insuffisance des infrastructures sanitaires en milieu scolaire, et d’autre part, des pistes de solution pour remédier à la situation.

Au terme des séances, il a été convenu de construire, dans 12 écoles pilotes du Mono-Couffo, des modules de latrines handi-sexo spécifiques à fosses multiples. Il s’agit d’un bloc de quatre cabines : « Bloc des Filles » et « Bloc des Garçons » pour chaque bloc, 1 cabine pour les handicapés. Cet ensemble est appuyé par deux dispositifs de lave-mains et d’urinoir et d’une douche pour les filles. Les constructions ont été finalisées pour la rentrée 2015-2016.

En décembre 2016, Protos Bénin a procédé à l’évaluation de l’impact de la réalisation de ses latrines handi-sexo spécifiques. Cette évaluation avait 2 objectifs :

  • Faire un point détaillé sur le projet de latrines handi-sexo spécifiques afin d’en tirer les leçons en vue d’une éventuelle généralisation et/ou amélioration
  • Avoir un document de capitalisation sur les latrines handi-sexo spécifiques. Outre la nécessité de capitaliser, le rapport d’évaluation intervient dans le cadre du plaidoyer entamé par Protos Bénin en partenariat avec le PNE-Bénin, Helvetas et la DNSP en octobre 2016 pour une « meilleure concertation et harmonisation des actions AEPHA en milieu scolaire » .

L’enquête a été réalisée dans 20 écoles, dont les 12 écoles pilotes qui ont bénéficiées des modules de latrines handi-sexo spécifiques. Malgré quelques défauts, l’enquête a pu mettre en évidence des éléments intéressants pour l’évaluation du projet. Cependant, Protos Bénin n’ayant pas été sur le terrain pour collecter les données, il ne peut garantir à 100 % la fiabilité des informations obtenues.

Même s’il n’a pas été possible de mesurer l’effet du projet sur le taux d’absentéisme, les résultats attendus par le projet ont été globalement atteints. Il ressort de cette évaluation que la réalisation de latrines handi-sexo spécifiques a permis l’accès aux latrines à tous les apprenants sans distinction, une augmentation du taux de fréquentation des latrines, ainsi qu’une amélioration des comportements hygiéniques.

Deux points d’attention ont cependant été relevés, le premier point est le manque de suivi/ de « sérieux » de certains maçons au niveau de la réalisation des ouvrages, en second point, quelques écoles ne peuvent pas avoir une utilisation optimale des infrastructures pour cause de manque d’eau.

Quant à la capitalisation et la généralisation de la conception de latrines handi-sexo spécifiques, le but est atteint. En effet, grâce au partage de son expérience, la Direction Nationale de la Santé Publique aurait adopté les plans de Protos comme plans standards pour la construction de latrines en milieu scolaire. 

En ce qui concerne le plaidoyer en milieu scolaire, il est toujours en cours et a connu des avancées : le nombre d’acteurs/ de structures impliqués dans le consortium a augmenté ; le consortium a pu rencontrer le Ministre de l’Enseignement Maternel et Primaire, ainsi que le Directeur de la Programmation et de la Prospective (au niveau du Ministère de la Santé) ;  les structures concernées ont partagé leurs bonnes pratiques en AEPHA en milieu scolaire, d’où l’adoption de quelques standards de modèles types de blocs de latrines handi-sexo spécifiques dans les EPP et les CEG (écoles primaires publiques et collèges).