Les systèmes d’eau potable de San Vicente et de Chunguillo réparés

Statisfaits de la réparation. Liliana Giron et Wilson Salazar de JAAP San Vicente (à gauche), et Angel Ara de SAP Chunguillo (à droite) © Protos

En avril, l’Equateur a été touché par un violent tremblement de terre. Avec son partenaire CEFODI, Protos a fondé un consortium d’urgence, car la province d’Esmeraladas avait été durement touchée et certains systèmes d’eau potable étaient considérablement endommagés. Désormais, les systèmes d’eau potable de San Vicente et de Chunguillo sont réparés.

Le système d’eau potable de San Vicente était proche de l’effondrement, car les piliers de l’installation de traitement d’eau potable avaient été sévèrement endommagés par le séisme, tout comme l’escalier menant aux chambre de chlorination. L’ensemble de la construction vacillait avec le vent. Entre-temps, les piliers cassés ont été remplacés par de nouvelles et solides constructions et l’escalier a été réparé. Lors de l’intervention, il a également été décidé de placer un toit pour avoir de l’ombre au-dessus de l’installation de traitement d’eau, car le soleil tapant provoque une forte croissance des algues. Ce problème a donc été résolu par la même occasion.

 

  • Le coût de ce projet de reconstruction était de 11.434 USD. Le consortium a financé 10.134 USD, le montant restant a été financé par le village.

Les filtres du système d’eau potable de Chunguillo présentaient des fuites. Ces filtres ont été vidés et réparés. Une fissure dans le système de distribution a été rebouchée. Désormais, le système marche à nouveau comme il se doit. Les pluies abondantes et le niveau élevé du fleuve ont eu pour conséquence l’inondation du point de captage et la mise à nue des tuyaux d’adduction. L’enceinte autour de la source a été rehaussée pour que l’eau de la rivière (et donc aussi le sable) ne puisse plus passer par-dessus l’enceinte et se répandre dans la source, à la place l’eau vient par des tuyaux de perforation dans le sol. Une conduite en  PVC a été remplacée par une conduite en métal plus résistante à l’écoulement de l’eau. Ces petites adaptations comptent dans le contexte d’un climat en pleine mutation.

 

  • Le coût du projet de reconstruction était de 1.215 USD.

 

Notre programme de reconstruction en Esmeraldas est soutenu financièrement par la DGD, Ayuda en acción - Intercooperación, Fondation Ensemble, la province de la Flandre orientale, la commune de Berlare et Co-Valent van Essenscia via Entrepreneurs pour Entrepreneurs.