Attention à la durabilité

Le développement durable est plus qu’un mot pour Protos; assurer le développement durable dans le temps nécessite une approche spécifique.

Un technicien au travail dans la vallée de l'Andromba (Madagascar) © Protos

Dès le début d’un projet, la communauté locale y est impliquée le plus souvent par des comités élus d’usagers. Ils suivent les travaux et mobilisent la population pour qu’elle y contribue, le plus souvent en nature, en aidant à creuser les tranchées pour une conduite d’eau par exemple.

Souvent ces comités de gestion de systèmes d’eau ne peuvent pas assurer correctement la gestion et l’entretien quotidiens. Ils ne peuvent par exemple pas faire face à des problèmes exceptionnels ou plus complexes. Il est aussi impossible que chaque comité achète les pièces de rechange nécessaires et les stockent. Enfin ces comités se trouvent en position de faiblesse lors de leurs négociations avec les structures étatiques, les institutions financières ou les grands acteurs privés.

C’est pourquoi  Protos accorde l’attention nécessaire à la structuration des comités d’usagers et à la création d’organisations de services aussi avec de petites entreprises privées. Protos appuie par exemple les communes dans la création d’intercommunales mixtes qui ont comme membres les autorités locales et les comités d’usagers de différents systèmes d’eau potable. Nous stimulons également la création de structures de deuxième ligne: elles chapeautent et défendent les intérêts communs des comités. Elles donnent avis et assistance, sont un contact en cas de conflits, un point de vente de pièces de rechange… Les entreprises privées peuvent y jouer un rôle.

Cette méthode  offre plus de garanties pour un fonctionnement durable  en temps et en qualité des systèmes installés.

Études et rapports:

Coopérer pour pérenniser – Mettre à l’échelle la gestion locale du service d’eau potable
2011 – Protos – 64 p. – FR
Le document veut inviter le lecteur à réfléchir sur la pertinence et la faisabilité de collaborer à une échelle supra-locale pour garantir la durabilité du service d’eau potable, avec une forte implication des acteurs de proximité.

L’approvisionnement en eau potable en Flandres de 1800 à nos jours: l’organisation de l’approvisionnement en eau en Flandres en structures intercommunales, peut-elle inspirer les collectivités locales du Sud?
2002 – Protos – 36 p. – NL/FR
Actuellement, les autorités locales du Sud doivent faire face à un besoin urgent: prendre elles-mêmes en charge la fourniture en eau potable en raison des processus de décentralisation prévus ou récemment mis sur pied. Les communes comme les sociétés civiles se demandent à présent s’il existe des modèles d’organisation pour l’approvisionnement décentralisé en eau potable. L’approvisionnement public en eau en Flandres et en Belgique, peut-elle inspirer le Sud?