Genre et inclusion

L’attention pour le genre et l'inclusion est un fil conducteur dans les interventions de Protos.

Les femmes participent à la consultation (RD Congo) © Nick Hannes

Le concept ‘genre’ renvoie à la différence de rôles, de droits et de responsabilités entre femmes et hommes à un endroit et dans une culture . Dans un sens plus large cette approche “genre” veut aussi être attentif à toute forme d’injustice vis-à-vis de groupes qui pour quelque raison que ce soit sont défavorisés. L’inclusion, c’est l’intégration dans la société de groupes défavorisés sur base de droits et de devoirs équivalents. Dans le contexte dans lequel Protos travaille cela signifie que les femmes et les groupes défavorisés doivent avoir les mêmes droits que les autres usagers dans le domaine de l’eau.

Dans la plupart des pays en voie de développement les tâches des hommes et des femmes sont nettement délimitées. Les femmes s’occupent presque toujours des tâches ménagères et contribuent dans une large mesure à la sûreté alimentaire, au soin pour l’hygiène et la santé, à l’éducation des enfants, à la transmission du savoir. Elles cherchent aussi l’eau pour le ménage, ce qui leur prend de 4 à 5 heures par jour dans les régions rurales. Cela a un impact direct sur la possibilité et le temps qu’ont les femmes pour s’épanouir, pour l’enseignement ou pour des activités qui procurent un revenu .

Si l’eau vient à manquer, les femmes et les groupes défavorisés sont souvent exclus. Dans une approche “genre-inclusion” leurs expériences et leurs attentes sont prises en compte dans le planning et la réalisation des programmes mais aussi dans la politique. Impliquer les femmes et les groupes défavorisés n’augmente pas seulement la durabilité des programmes mais c’est aussi un moyen de promouvoir l’égalité entre hommes et femmes dans les organisations, communautés et familles.

En tant que partie la plus concernée, la femme a donc sa place dans les  différents mécanismes de participation et de décision à propos de l’eau. Si un projet ne concerne que les hommes, sa durée dans le temps  diminue considérablement.

Études et rapports:

Protos: 2013-Note stratégique (transversale) 'Genre et groupes vulnérables (inclusion)'