L’eau, un droit de l’homme

Chaque personne a droit à de l’eau potable salubre et à de bonnes installations sanitaires.

Des femmes et des enfants parcourent quotidiennement de longues distances à la recherche de l'eau - Kenia © Dieter Telemans

Et ce droit n’est pourtant pas encore exigible. Tant qu’il n’est pas mentionné dans les lois d’un pays, personne ne peut l’exiger. Fin 2002 les Nations Unies définirent le droit à l’eau comme suit: “Le droit à l’eau est indispensable pour mener une vie digne. Il est une condition préalable à la réalisation des autres droits de l’homme. Le droit à l’eau consiste en un approvisionnement suffisant, physiquement accessible et à un coût abordable, d’une eau salubre et de qualité acceptable pour les usages personnels et domestiques de chacun. (…) L’eau devrait être considérée comme un bien social et culturel et non essentiellement comme un bien économique. Le droit à l’eau doit aussi être exercé dans des conditions de durabilité, afin que les générations actuelles et futures puissent en bénéficier.”

En juillet 2010 l’Assemblée générale des Nations Unies adopta une résolution dans laquelle l’eau et l’assainissement furent reconnus comme un droit indivisible des droits fondamentaux. Cette résolution a surtout une signification symbolique importante. Le droit n’est exigible que s’il est inscrit dans les lois d’un pays.

Même si l’accès à l’eau et à l’assainissement a beaucoup progressé dans le monde, il faut continuer à œuvrer  pour le droit de l’homme à l’eau et à l’assainissement parce que certains pays riches vou-draient proposer leurs réserves d’eau  contre paiement ce qui est diamétralement opposé à l’idée que l’eau est un droit de l’homme. Une privatisation n’est pas non plus une bonne idée car ainsi le prix de l’eau du robinet augmenterait.

En 2013 un million huit cent mille Européens ont signé la pétition  Right2Water. Cette première ini-tiative citoyenne européenne réussie demande à la Commission européenne de déposer un projet de loi concernant ce droit. Les autorités européennes doivent garantir que tous les citoyens puissent disposer de suffisamment d’eau potable salubre et d’installations sanitaires. L’Union européenne devrait aussi faire de plus grands efforts pour que tous les citoyens du monde aient accès à l’eau potable et à l’assainissement .