Objectifs de Développement Durable

En septembre 2015, 193 pays membres de l’ONU avaient approuvé à l’unanimité les objectifs de développement durable (ODD) et les objectifs du millénaire pour le développement (OMD), qui constituent le cadre pour le développement humain durable à l’horizon 2030.

Les Objectifs du Millénaire pour le Développement n'ont pas amélioré la vie de tout le monde - RD Congo (Bunia) © Nick Hannes

Le ‘programme de développement pour l’après-2015’ et les objectifs de développement durable correspondants étaient établis après que le sommet Rio+20 avait décidé de joindre le programme de développement durable avec celui de la réduction de la pauvreté.

Le document ‘Transformer notre monde : le programme 2030 de développement durable’ regroupe 17 objectifs avec 169 cibles. Le texte est généralement jugé fort, et le moins qu'on puisse dire est que les intentions sont très bien : si nous, dans la communauté internationale, parvenons à atteindre cet objectif, la terre et ses habitants vont en effet faire beaucoup mieux en 2030 qu’aujourd'hui. D’ailleurs, l’ambition est une transition vers une communauté durable où toute pauvreté est bannie, où tous font mieux et où les limites ce que la planète peut fournir à nous, ses habitants, sont respectées.

Aussi forte de cette Déclaration est qu’elle est le fruit d’un long processus de consultation mondiale : entre fin 2012 et fin 2014, tous ceux qui voulaient pouvaient contribuer. En 2015, les États membres négociaient les idées et points de vue recueillis du Groupe de travail ouvert (Open Working Group) ce qui aboutait au document final qui a été approuvé à l’unanimité.

Ce programme ne devrait pas être considéré comme le successeur de la Déclaration du Millénaire et les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), dont l’objectif était essentiellement la réduction de la pauvreté. Le programme ODD est universel et a l'ambition d'éliminer les inégalités : le programme est pour chaque pays et dans chaque pays. On veut avoir tout le monde à bord d'une société durable et prospère : c’est un programme inclusif. Chaque pays et tout le monde devra contribuer, et tout le monde devra cofinancer.

Parce que les 17 objectifs, à mettre en œuvre indivisiblement, constituent un exercice de communication difficile pour un large public, dans la préface on combine les ambitions autour des 5 P. Le 3 P classiques du développement durable : Personnes, Planète et Prospérité (il est frappant qu’on a choisi prospérité au lieu de profit), ainsi que les 2 P de la Paix et de Partenariat.

Les tendons d’Achille de ce programme sont sans doute les P de Paix et Partenariat, en combinaison avec le F de Financement. Si de grandes parties du monde restent déchirées par des guerres et des conflits avec toutes les conséquences de ceci, ce programme a peu de chances de succès. Pour le financement on envisage un partenariat entre tous : les pays développés, les pays émergents et les pays en développement devraient contribuer via des budgets publics qui sont collectées par le biais des taxes et des frais. On chérit aussi des attentes financières très élevées en ce qui concerne le secteur privé. Néanmoins, il reste à voir si ces attentes seront satisfaites.

Protos est heureux qu'il y a un objectif distinct pour l'eau avec six sous-objectifs spécifiques et deux méthodes de mise en œuvre pour atteindre l'objectif sur l’échelle mondiale.

Les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD)

La Déclaration du Millénaire de 2000 des Nations Unies était le cadre précédent, mais elle a été principalement destinée à la réduction de la pauvreté. Elle décrivait 8 objectifs concrets, comprenant un total de 18 cibles et 48 indicateurs mesurables. Avec le 7ème objectif on envisageait à, d'ici à 2015, réduire de moitié la partie de la population sans accès durable à l'eau potable et à l'assainissement indispensable.

Depuis 1990, on a déjà fait des progrès considérables : 2,3 milliards de personnes ont eu accès à l'eau potable, et 2 milliards de personnes ont maintenant une toilette propre ou des latrines à proximité.

Est-ce que le monde a réalisé en 2015 l’Objectif du Millénaire relatif à l’eau potable et les services d’assainissement ? Oui et non. La cible pour l'eau potable a déjà été atteinte en 2010, mais aujourd’hui 663 millions de personnes ne disposent pas de l'eau potable dans leurs environs. La cible pour les services sanitaires a été manquée avec environ 1 milliard de personnes. 2,5 milliard de personnes ou bien 1/3 de la population mondiale ne dispose toujours pas de toilettes propres.